Mamans au foyer


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le lait de femme un nutriment à part

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: le lait de femme un nutriment à part   Lun 5 Jan - 10:41

Le lait de femme, un nutriment à part

C’est l’unique aliment issu du corps humain

A ce titre, il est chargé d’une puissance symbolique extrême qui transparaît dans beaucoup de nos discours ou de nos pratiques :
    - fantasmes anthropophagiques de « dévoration » : « il te pompe », « il t’épuise »…
    - fantasmes incestueux, à l’origine autrefois des interdits matrimoniaux entre frères et sœurs « de lait » et aujourd’hui de nombreux sevrages précoces imposés.


C’est un produit biologique vivant

Il contient de nombreux éléments d’origine maternelle, telles les cellules de défense contre les infections, qui ont des fonctions biologiques intactes. Les cellules de défense sont capables de phagocyter les bactéries et les produits de destruction cellulaire dans la lumière alvéolaire comme dans l’intestin du bébé. Elles peuvent aussi libérer des anticorps « in situ ». A tout moment ces éléments de défense s’adaptent à l’environnement microbien de la mère pour protéger l’enfant.


Le saviez-vous ?
Si les lymphocytes maternels sont infectés par un virus (VIH, hépatite..) on les retrouvera tels que dans le lait.

C’est un produit biologique d’une très grande complexité

On lui connaît près de six fois plus d’éléments que dans les autres laits de mammifères : de nombreux effets biologiques s’entrecroisent dans un système multifactoriel complexe, faisant intervenir en synergie hormones et enzymes du plasma maternel avec celles du tube digestif du bébé.

Les graisses, par exemple :
    - sont des constituants essentiels des membranes cellulaires ;
    - permettent l'absorption de vitamines et d'autres substances liposolubles ;
    - modulent l'appétit de l'enfant, donc son rythme d'éveil ;
    - interviennent dans les mécanismes immunitaires, donc dans la protection contre les allergies et la défense contre les infections.
C’est pourquoi aucun lait artificiel, quelle que soit sa composition, ne peut être valablement comparé au lait maternel.


Le saviez-vous ?
Le lait contient une hormone, la cholécystokinine, qui favorise la satiété et l'endormissement du bébé en fin de tétée.


C’est un produit biologique d’une très haute valeur nutritionnelle

Le lait est un aliment « complet » assurant tous les besoins nutritionnels du bébé jusqu’à six mois environ. La qualité des protéines et des lipides contribue à la solidité tout au long de la vie des tissus nobles comme le cerveau, la rétine ou les vaisseaux.

Le lait maternel apporte aussi au bébé de nombreuses substances non énergétiques qui participent au bon fonctionnement de l’organisme, à la rapidité de l’absorption intestinale et au maintien d’un bon état de santé : facteurs immunologiques, hormones, facteurs de croissances. Ces substances interagissent entre elles selon des modalités encore mal connues.


Le saviez-vous ?
La fonction d’absorption intestinale du bébé mature au cours du temps : l’enfant optimise ainsi l’utilisation des nutriments contenus dans le lait au fur et à mesure qu’il grandit sans qu’il lui soit nécessaire d’augmenter la quantité de lait qu’il consomme.

Le lait maternel s’adapte à l’age de l’enfant

Il contient tous les nutriments nécessaires à une croissance harmonieuse du bébé (glucides, lipides, protéines,…).

Sa composition est toujours adaptée aux besoins de l'enfant :
    - en cas de prématurité, le lait est plus riche en protéines et en acides gras poly-insaturés à chaîne longue ;
    - passé le 1er mois d'allaitement, la quantité de lait produit reste quasiment stable (800 ml par jour en moyenne), mais sa composition qualitative évolue en permanence pour répondre aux impératifs de croissance de l'enfant.


Ses qualités nutritionnelles sont indépendantes de l'alimentation de la mère

La teneur en graisses du lait varie d'une tétée à l'autre, en fonction du volume consommé : le bébé se nourrit ainsi "à la carte", en faisant un repas plus ou moins riche suivant son appétit.
La composition globale du lait sur une journée reste remarquablement équilibrée.

La composition du lait est également variable d’une femme à l’autre : la teneur lipidique du lait augmente lorsque la capacité de stockage de la glande mammaire est faible. Cela garantit au bébé une ration énergétique suffisante, quelle que soit la quantité de lait stocké dans les seins de sa mère.


Une idée fausse :
Il n’existe pas de laits « pas nourrissants ». C’est seulement en cas de dénutrition sévère que la lactation s’arrête.

Le lait constitue un support fondamental du lien entre la mère et l'enfant

Il a les mêmes composantes odorantes que le liquide amniotique et porte l'odeur du corps de la mère ; c’est ce qui permet au bébé de reconnaître sa mère juste après la naissance, le guide vers le sein, et favorise une succion efficace.


Auteur : Dr Marie Thirion
Revenir en haut Aller en bas
 
le lait de femme un nutriment à part
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revirement dans le lait crû.
» VITE un truc pour couper le lait...
» fromage au lait maternel
» Tirer son lait manuellement
» bébé ne veut pas manger autre chose que mon lait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mamans au foyer :: tout ce que vous devez savoir sur l'allaitement-
Sauter vers: